AKG K551

Un modèle nomade aux allures de casque Hi-Fi
  • |

Où l'acheter ?

Trouver les meilleurs prix

Cliquez pour consulter la disponibilité et les prix actualisés.

Points positifs

Le casque nomade AKG K551 possède une construction très solide et un excellent confort avec ses larges écouteurs. Le design fermé offre une bonne réduction passive des bruits et la signature sonore est très bien ajustée, parfait pour des morceaux classiques et acoustiques.

Points négatifs

On regrettera le manque de basses malgré la bonne isolation. En clair, le casque n’est pas vraiment adapté à tous les genres musicaux. Aussi, aucune housse de transport n’est proposée et l’arceau n’est pas pliable, pas si nomade que ça finalement.

Points clés

  • Circum-Aural
  • Hauts-Parleurs 50mm
  • Pliage à plat
  • Micro et télécommande pour iOS

En quelques mots

Le K551 est la version nomade du modèle classique le K550 qui lui est destiné à un usage hi-fi. On apprécie particulièrement ses performances sonores bien ouvertes mais on regrette son manque de portabilité et de basses.

Notre note

9/10

Commander casque audiophile

Test AKG K551

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre essai complet et imagé

Depuis quelques années, il n’est pas rare de rencontrer dans la rue ou les transports de plus en plus de personnes optant pour des casques à l’origine destiné à une utilisation en studio. Pour dire, j’ai déjà croisé une personne avec un Sennheiser HD 650 dans le métro. Où va le monde ?

Quoiqu’il en soit, il semble qu’AKG souhaite également se lancer dans cette brèche en proposant une version plus nomade de son AKG K550. Les différences ? Une télécommande 3 boutons en plus sur le câble. Oui, c’est tout.

AKG K551

Design et fonctionnalités

En comparaison à d’autres modèles de casques spécialement destinés à un usage portable comme le Bowers & Wilkins P5 ou encore le Sennheiser Momentum, les origines hi-fi du AKG K551 sont particulièrement visibles. On reconnait cette touche au design du casque, avec ses énormes écouteurs circulaires au design supra-aural. En posant cette paire sur vos oreilles, vous affirmez clairement la couleur : vous êtes un audiophile et votre casque n’est pas là pour suivre la dernière tendance à la mode.

Le casque est disponible en deux couleurs, une version blanche accompagnée d’un cordon bleu turquoise et une version noire et argentée avec un câble noir. Dans les deux cas, le câble est relativement court (environ 1 mètre) et si vous recherchez une version plus adaptée à une écoute à la maison, on ne pourra que vous orienter vers la version K550 qui est moins chère.

La qualité de construction du AKG est particulièrement bonne et semble très solide. Les écouteurs peuvent pivoter et se replier à plat, mais on regrette l’absence d’une housse de transport. Un petit plus proposé par de nombreux concurrents et qui permet de bien protéger votre casque dans un sac lors de vos déplacements. L’arceau est bien évidemment ajustable et permet de régler le casque afin d’obtenir la meilleur isolation possible (et croyez-moi, ça isole bien une fois en place !).

Le constructeur a également bien bossé du côté du confort, les coussinets à mémoire de forme sont doux et l’arceau est suffisamment rembourré. Celui-ci n’appuie pas trop sur la tête mais le casque propose tout de même une très bonne tenue et ne devrait pas bouger. Niveau poids, comptez environ 315g, ce qui est relativement léger pour un casque de cette envergure.

Casque AKG K550 et K551

Performances

La signature sonore du AKG K551 est plutôt neutre, avec un son très bien balancé entre les différents tons. Pour arriver à ces performances, on retrouve dans les écouteurs des transducteurs de 50mm, plus large donc que de nombreux concurrents comme le Bose OE2 ou le Beats Studio. En théorique, cela apporte un son plus précis et fidèle, mais aussi une sensation de scène plus ouverte.

Les basses sont bien retranscrites mais plutôt sèches, et pour un casque nomade qui est censé être utilisé ailleurs qu’au calme chez soi, ce n’est pas forcément le bon choix. On aurait apprécié un peu plus de présence de ce côté-là, sans pour autant aller dans les excès comme le font de nombreux concurrents (Beats, Soul, SMS Audio, vous m’entendez ?).

Du côté des vocales, c’est propre et détaillé, mais là où le casque révèle toute sa superbe, c’est au niveau des aigus. Aucune distorsion n’est présente et le résultat sur des pistes acoustiques ou classiques est vraiment exceptionnel.

Une des particularités de la signature sonore choisie pour le K551, c’est cette sensation de scène bien ouverte et large. On croirait parfois avoir un casque ouvert sur la tête, avec les avantages de l’isolation passive.

Pour faire simple, on recommandera ce modèle d’AKG si vous êtes plutôt sur des styles musicaux classiques. Pour les amateurs de pop et hip-hop, pourquoi ne pas regarder plutôt du côté d’un Beyerdynamic Custom One Pro ?

Conclusion

Avec le AKG K551, le constructeur se lance sur le marché des casques nomades pour audiophiles. Un marché relativement récent pour les passionnés d’audio souhaitant profiter de très bonnes performances même pendant leurs déplacements. Le Momentum de Sennheiser pourrait aussi figurer dans cette catégorie, et il s’en sort probablement mieux à l’aide de son design bien plus orienté vers la mobilité que le casque à l’essai aujourd’hui.

Le K551 n’en reste pas moins un très bon casque, même si on aura tendance à plutôt l’utiliser tranquillement à la maison, auquel cas on s’orientera surement plus vers le K550 plus abordable et tout aussi efficace.

Commander casque audiophile

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.