Philips Fidelio NC1

Du potentiel mais une réduction de bruit mal exploitée
  • |

Où l'acheter ?

Trouver les meilleurs prix

Cliquez pour consulter la disponibilité et les prix actualisés.

Points positifs

Le Fidelio NC1 est un casque nomade particulièrement compact et facilement pliable. Il est confortable et dispose d’un réducteur de bruit actif ainsi qu'une autonomie d’environ 30 heures. On apprécie également les différents accessoires présents dans la boite.

Points négatifs

Le prix est relativement élevé et ne justifie pas des performances moyennes aussi bien au niveau sonore qu’au niveau de sa réduction de bruit. L’arceau n’apporte pas un maintien suffisant.

Points clés

  • Casque compact supra-aural
  • Haut-parleurs néodyme 40mm
  • Réduction de bruit active
  • Câble détachable et adaptateur avion
  • Autonomie jusqu'à 30 heures
  • Pochette de transport rigide zippée

En quelques mots

Premier casque à réduction active de bruit de la gamme Fidelio, le NC1 est un bon produit mais souffre de défaut qui devrait clairement le pénaliser par rapport à ses concurrents. On pense notamment à son ANC moyenne et à des performances sonores  pas suffisamment affutées. Pour autant il reste un bon casque nomade, simple et pratique d’utilisation pendant vos déplacements.

Notre note

6/10

Commander sur Amazon

Philips Fidelio NC1

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre essai complet et imagé

Nouveau casque à intégrer la gamme Fidelio de Philips, le NC1 est un des premiers produits de la marque à intégrer une des fonctionnalités les plus en vogue du moment : la réduction active du bruit. Un système permettant de réduire considérablement les bruits environnant afin de profiter pleinement de sa musique, même dans les transports en commun par exemple.

Pour autant, ce Fidelio NC1 aura fort à faire face à la concurrence déjà bien établie, on pense bien évidemment à l’excellent Bose QC25 ou encore au Parrot Zik 2.0 qui propose en plus une connexion Bluetooth. Il se démarque cependant de ces derniers en proposant des lignes plus compactes et encore plus destinées à un usage mobile.

Casque avec ANC Philips Fidelio NC1

Proposé à un tarif constructeur de 250€ (mais souvent disponible pour moins sur plusieurs boutiques en ligne), le NC1 n’est pas donné, comment souvent avec ce type de produit. Nous avons passé quelques semaines à ses côtés afin de voir si oui ou non ce tarif était justifié vous trouverez ci-dessous nos retours complets.

Unboxing

Le casque est proposé dans une boite en carton rigide à l’allure plutôt sobre et épurée, comme souvent avec les produits de la gamme « Fidelio ». Pour rappel, cette gamme de chez Philips comprend généralement les meilleurs produits audio de la marque, comme par exemple le Philips Fidelio X1 ou encore le casque Bluetooth M2BT.

Sur la face avant, on retrouve une large photo du casque du casque ainsi que trois pictogrammes plutôt parlants mettant en avant le fait que le produit est pensé pour être utilisé aussi bien dans les transports (avion, métro) que dans les rues bruyantes.

Boite face avant

Sur l’arrière, les principales caractéristiques du casque sont décrites (en plusieurs langues) avec notamment des explications concernant la signature sonore des produits Fidelio et évidemment le module de réduction active du bruit (ANC).

Boite face arrière

A l’intérieur de la boite, Philips n’a pas fait les choses à moitié pour ce nouveau Fidelio NC1. Le casque est donc livré dans un large étui rigide et zippé parfaitement adapté à la cible nomade visée par le produit.

En plus de ce boitier, on retrouve évidemment un câble 3.5mm (détachable), accompagné d’un second câble USB permettant de recharger la batterie du casque et enfin un adaptateur avion. Sous l’étui rigide, un manuel d’utilisation et un second concernant les garanties sont également au programme.

Unboxing Philips Fidelio NC1

Design et confort

La première chose qui saute aux yeux lorsqu’on prend le Philips Fidelio NC1 dans les mains, c’est clairement son design compact et léger. A la différence des modèles ANC de chez Bose, Beats ou Parrot, le casque de Philips opte pour des oreillettes supra-aural (qui viennent se poser sur les oreilles, sans les englober totalement) permettant de réduire considérablement sa taille et son poids.

Casque nomade avec réduction de bruit

Le look général du casque est très élégant et discret, loin des couleurs excentriques très en vogues chez certaines marques. Ici, on reste dans des tons classiques, noirs et gris. L’arceau est particulièrement fin, recouvert d’un revêtement « soft touch » particulièrement agréable au touché. A l’intérieur de celui-ci, un léger rembourrage permet d’apporter un certain confort une fois le casque posé sur le crane.

Le NC1 est bien évidemment extensible, via un système de tiges crantées et graduées. Dans l’idée, le casque devrait donc convenir aussi bien aux petites qu’aux grosses têtes.

Arceau réglable

On en vient maintenant aux oreillettes du casque. Première particularité, ces dernières peuvent pivoter à plat, puis être rabattues vers l’intérieur de l’arceau. Un système très bien pensé qui en pratique permet de replier le casque de façon particulièrement compacte afin de le ranger facilement dans votre sac ou dans son étui rigide. C’est un réel avantage, puisque le casque est pensé pour être utilisé partout et vous accompagner en permanence.

Casque audio nomade et pliable

Les oreillettes en elles-mêmes sont plutôt jolies, avec une coque en acier rappelant un peu un revêtement en carbone. Elles sont montées sur un axe leur permettant de pivoter légèrement de haut en bas afin de s’adapter parfaitement à la morphologie de chacun.

Zoom sur la coque des oreillettes

Les coussinets en cuir sont relativement épais et disposent d’un rembourrage qui s’avère très confortable une fois posé sur les oreilles. Du fait de leur conception supra-aural, les oreilles ne chauffent pas trop même après plusieurs heures d’utilisation, un bon point.

Sur l’écouteur droit, on retrouve un port micro-USB permettant de recharger la batterie du casque (permettant de faire fonctionner la réduction active du bruit), alors que l’écouteur gauche dispose d’un connecteur 3.5mm et du seul et unique bouton du casque, dédié à l’ANC.

Zoom connectique du casque

Si une fois posé sur les oreilles, le Philips Fidelio NC1 s’avère vraiment léger et confortable, la tenue est malheureusement beaucoup moins bonne. Le poids est principalement réparti sur les oreillettes alors que l’arceau n’est lui pas assez serré. En pratique, on se retrouve donc à souvent devoir remettre le casque en place après un mouvement brusque, et ne parlons même pas de la pratique sportive avec le NC1, vous pouvez oublier.

Les accessoires

Comme expliqué rapidement durant le déballage du produit, le casque est livré avec plusieurs accessoires qui sont clairement bienvenues.

Le premier est évidemment le câble permettant de relier le NC1 à votre lecteur MP3 ou à votre Smartphone. D’une longueur de 1.2m, il est tressé et dispose de connecteurs coudés à ses deux extrémités. D’une construction solide, le fait qu’il soit détachable est clairement un avantage ici, les casques audio ayant souvent réputation d’être fragile à ce niveau.

On retrouve sur ce dernier une télécommande disposant d’un unique bouton, mais intégrant un microphone. On regrette que pour le prix, le produit ne dispose pas d’une télécommande trois boutons permettant notamment de régler le volume d’écoute. Ici, il sera seulement possible de mettre sa piste en lecture/pause, de décrocher/raccrocher un appel, ou de naviguer sur sa playlist en effectuant de multiples pressions rapides.

Télécommande 1 bouton avec micro

Un câble USB/Micro-USB est également présent dans la boite, ce dernier est utilisé pour recharger la batterie intégrée du casque, permettant d’alimenter le module de réduction active du bruit. On retrouve également un adaptateur avion, qui pourra être utilisé pour brancher le NC1 aux connecteurs spécifiques présents dans les avions. Un effort appréciable, surtout si comme nous vous avez déjà dû subir les immondes casques mis à disposition par les compagnies pendant les vols long-courriers.

Pour finir, l’étui rigide permet de facilement protéger son casque lors de vos déplacements. Une fois le casque plié, ce dernier vient parfaitement se caler à l’intérieur et une petite poche permet de le maintenir en place tout en venant y ranger le câble et les accessoires.

Etui de transport rigide et zippé

Autonomie

Philips annonce une autonomie pouvant atteindre jusqu’à 30 heures avec la réduction de bruit activée. Un chiffre plutôt impressionnant pour un produit aussi léger et compact. Après nos différents essais, les dires de Philips semble se confirmer et il est ainsi possible de profiter du Fidelio NC1 pendant plus d’une semaine avec un usage modéré ou pendant la totalité d’un long trajet en avion.

Aussi, à la différence de certains concurrents proposant également l’ANC, il reste possible d’utiliser le casque même lorsque la batterie est à plat. On regrette cependant qu’aucun indicateur lumineux n’indique le niveau d’autonomie restant.

Une réduction de bruit active plutôt moyenne

L’idée principale derrière la présence d’un module de réduction actif de bruit est bien évidemment de s’isoler des bruits extérieur sans forcément devoir monter le volume sonore à un niveau qui s’avère souvent dangereux pour vos petites oreilles. En pratique, les meilleurs modèles permettent ainsi d’isoler encore mieux que des écouteurs intra-auriculaires tout en profiter du confort apporté par les coussinets moelleux d’un casque audio.

Rapidement, la fonctionnalité utilise des microphones (4 exactement pour le Fidelio NC1) permettant de capturer les bruits environnants.  Ces signaux sont ensuite inversés par le réducteur afin, en théorie, d’annuler ces bruits.

Zoom coussinet

Si les résultats proposés par des produits comme le Bose QC25 sont vraiment impressionnants et isolent pratiquement totalement du monde extérieur, même sans musique, ce n’est pas forcément le cas du NC1. En effet, si la fonctionnalité supprime effectivement certains sons, on est loin du silence que l’on aimerait obtenir avec ce type de produit. Le fait que les oreillettes soient supra-aural et non pas circum-aural n’aident pas non plus forcément, puisque l’isolation passive y est également moins bonne.

Néanmoins, cela permet par exemple de réduire considérablement le bruit d’une climatisation dans des bureaux par exemple. Dans le métro, même si le bruit est certes réduit, on est encore loin d’être vraiment dans sa bulle.

Performances sonores

Si comme expliqué au-dessus, les performances de la réduction de bruit ne sont pas sensationnelles, la qualité audio proposée par le Philips Fidelio NC1 reste elle correcte. On reste cependant un peu en retrait par rapport à ce que nous avions pu entendre sur le reste de la gamme Fidelio, notamment sur le X1.

Le faute notamment à des aigus particulièrement irréguliers, qui au final rendent la signature sonore du NC1 relativement plate et sans chaleur. En activant l’ANC, les choses s’améliorent un peu de ce côté-là, mais pour un casque proposé aux alentours de 200€, on attendait mieux. Vous pourrez toujours jouer un peu avec l’égaliseur de votre smartphone pour améliorer un peu tout ça, mais ça reste un peu du système D.

De leur côté, les médiums sont bien présents et permettent d’obtenir un certain dynamise dans le son, même si au final la scène sonore semble un peu cloisonnée, beaucoup moins ouverte que sur un Bose QC25.

Casque supra-aural avec réducteur de bruit

Les basses ne sont pas en restes non plus, et offrent un certain punch à vos musiques favorites, sans pour autant prendre le dessus sur le reste des fréquences.

Des performances sonores moyennes donc, qui s’écartent un peu des autres produits de la gamme Fidelio.

Conclusion

Le Philips Fidelio NC1 est un casque correct offrant notamment un design compact intéressant et particulièrement adapté à tous ceux souvent en déplacement. Pour autant, ce dernier souffre de plusieurs défauts pour un casque à 200-250€. Tout d’abord, la réduction active du bruit, principale fonctionnalité du produit, est loin d’être à la hauteur des meilleurs concurrents du marché. Elle réduit effectivement certains sons, mais ne les supprime pas. A côté de ça, les performances sonores sont correctes mais ne viennent pas forcément relever le niveau général du casque.

Un constat plutôt triste donc, car l’idée de pouvoir disposer d’un casque vraiment nomade intégrant l’ANC était plutôt bonne sur le papier. Dommage que le contrat ne soit qu’à moitié rempli par Philips.

Commander sur Amazon

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.