Sennheiser PXC 550

Le casque idéal pour les voyageurs

Où l'acheter ?

Trouver les meilleurs prix

Cliquez pour consulter la disponibilité et les prix actualisés.

Points positifs

Le Sennheiser PXC 550 associe intelligemment connexion Bluetooth et réduction de bruit active tout en proposant des performances sonores à l’image de ses précédents modèles. Le confort est au rendez-vous, avec une construction bien pensée et des commandes tactiles efficaces. L’application mobile apporte également des fonctionnalités intéressantes.

Points négatifs

Comme souvent sur ce type de modèles, le prix du casque frôle les 400€. A ce prix-là, on aurait peut-être aimé des matériaux plus nobles et une réduction de bruit encore plus performantes.

Points clés

  • Casque Bluetooth compatible aptX
  • Connexion multipoints et puce NFC
  • Commandes tactile sur les oreillettes
  • Réduction Active du Bruit ajustable
  • Application mobile CapTune
  • Autonomie 20 heures
  • Etui de protection zippée
  • Adaptateur avion et 6.3 mm

En quelques mots

Une fois de plus Sennheiser démontre tout son potentiel en matière de casque nomade, et ce nouveau modèle PXC 550 devrait pouvoir se faire une place aux côtés de la gamme Momentum. Une excellente alternative au Bose QC35, même si la réduction de bruit n’est pas aussi performante.

Notre note

9/10

Voir plus d'avis

Test Sennheiser PXC 550

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre essai complet et imagé

Les casques sans-fil à réduction de bruit ont clairement la côte depuis quelques mois, et c’est aujourd’hui au tour de Sennheiser de se lancer dans l’aventure avec son modèle PXC 550. Pensé pour venir concurrence l’excellentissime Bose QC35 ou encore le tout récent Sony MDR-1000X, ce nouveau Sennheiser PXC 550 tranche singulièrement avec le Momentum Wireless, qui offrait lui aussi une connexion sans-fil et un module de réduction active du bruit.

Proposé aux alentours des 399€, le PXC 550 se veut dans un sens bien plus sobre et mature que ses confrères de la gamme Momentum et cible avant tout les utilisateurs les plus nomades, souhaitant s’isoler et voyager confortablement pendant de longs trajets en avion ou en train. Evidemment, le casque ne se limite pas à cette utilisation et comme nous le verrons dans la suite de notre article, il pourra parfaitement s’adapter à un quotidien moins agité.

Casque Bluetooth Sennheiser PXC 550

Reste évidemment la question des performances sonores, car combiner connexion Bluetooth et réduction active de bruit n’offre pas toujours un résultat étincelant. Le Sennheiser PXC 550 réussi-t-il ce pari ? Réponse dans la suite de notre article après une bonne quinzaine de jours à ses côtés.

Unboxing

Pour dévoiler son nouveau casque à destination des voyageurs, Sennheiser n’y va pas par quatre chemins, avec un slogan bien pensé : Upgrade to First Class. Le casque reste néanmoins présenté dans une boite cartonnée assez classique, où l’on retrouvera toutes les informations essentielles concernant le produit.

Packaging du PXC 550

Le côté recto du packaging affiche une large photo du casque en lui-même, alors que le côté verso s’attarde sur les spécifications techniques du PXC 550. Sur les côtés, on découvre que le casque intègre des commandes tactiles au niveau de ses oreillettes (à l’image d’un Parrot Zik 3) ainsi que certaines de ses fonctionnalités. On apprend notamment que le casque dispose d’une puce NFC ou encore qu’il est compatible avec le codec aptX.

A l’intérieur, le casque est directement présenté dans son étui de protection. Il renferme également ses différents accessoires, à savoir un câble avec télécommande pour l’utilisation en filaire, un câble micro-USB pour recharge la batterie interne, ainsi qu’un adaptateur avion et un adaptateur 6.3 mm.

Unboxing Sennheiser PXC 550

Design & Ergonomie

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on prend en main le PXC 550, c’est clairement sa taille qui semble bien plus compacte que celle de ses concurrents directs. Face à son grand frère le Momentum Wireless mais également face aux modèles de chez Bose et Sony, le casque Bluetooth de Sennheiser apparait en effet bien plus discret et passe-partout. Il n’en reste pas moins un modèle circum-aural, disposant donc d’oreillettes venant englober les oreilles dans leur intégralité.

Essai du casque Sennheiser PXC550

Question look, le constructeur fait clairement dans la sobriété avec des tons sombres agrémentés de quelques touches argentées. Visuellement, c’est selon nous très réussi et les utilisateurs un peu plus matures ne cherchant pas forcément des produits particulièrement tape-à-l’œil devraient apprécier. Vous nous direz, avec un tarif avoisinant les 400€, le Sennheiser PXC 550 se n’adresse de toutes façons pas forcément à un jeune public.

En termes de construction, Sennheiser opte pour des matériaux un peu moins nobles que sur le Momentum Wireless, avec une utilisation plus prononcée du plastique. L’ensemble apparait néanmoins d’excellente facture et devrait en toute logique parfaitement tenir sur la durée. Ce choix permet également au casque d’être assez léger sur la balance, avec un poids de seulement 227 g. Du côté des finitions, rien à redire et l’on apprécie l’absence de marques d’assemblage.

Sennheiser PXC 550

Un peu plus dans les détails, on commence avec l’arceau du casque. Assez simple, il est construit à partir d’une tige métallique structurant parfaitement l’ensemble tout en lui apportant souplesse et robustesse. Il est recouvert d’une mousse à mémoire de forme dont le rembourrage apporte à l’utilisation un excellent confort. Un revêtement en similicuir vient ensuite recouvrir l’ensemble.

Le système d’ajustement est également très classique, avec la possibilité d’augmenter l’écartement de l’arceau via une tige extensible. On notera cependant que les crans ne sont pas particulièrement marqués, et qu’aucun repère ne permet de retrouver son réglage d’un simple coup d’œil.

Zoom sur l'arceau du casque Bluetooth ANC

Plus bas, on retrouve un système plutôt bien pensé permettant de replier les oreillettes à plat, mais également vers l’intérieur de l’arceau. Cette construction permettra de faciliter son rangement dans un sac ou dans son étui de protection tout en bénéficiant d’un encombrement minimum. Elle aurait également pu rendre le port du casque autour du cou un peu plus confortable, mais comme nous le verrons un peu plus bas ce n’est pas forcément le cas.

Casque Bluetooth repliable

Les oreillettes en elles-mêmes présentent un design assez atypique, avec une forme ovoïdale finalement assez rare dans l’univers des casques nomades. Le choix n’a pourtant rien d’anodin et permet en pratique de parfaitement épouser la forme des oreilles.

C’est du côté de l’oreillette droite que l’on retrouve l’ensemble des commandes permettant de gérer le casque sans-fil du bout des doigts. Ici, on retrouve un gros point positif du Sennheiser PXC 550 avec l’intégration de commandes tactiles positionnées sur la face extérieure de l’oreillette. A l’image de ce que proposait les différentes itérations du Parrot Zik, on pourra ici gérer le volume sonore en faisant glisser son doigt vers le haut ou le bas, et passer d’une piste à l’autre d’un mouvement avant ou arrière. Enfin, un tapotement unique permettra de mettre sa musique en lecture ou pause, alors qu’un double tapotement activera les microphones du casque afin de pouvoir entendre tout ce qu’il se passe autour de nous sans retirer le casque des oreilles. On retrouvait d’ailleurs une fonctionnalité similaire sur le très bon Plantronics BackBeat Pro 2.

Toujours sur l’oreillette droite, on retrouve sur la tranche un premier bouton permettant de gérer les différents niveaux de réduction active du bruit. Trois niveaux sont proposés afin d’ajuster cette dernière en fonction de ses préférences et des situations. Un bon point, même si à l’utilisation ce bouton s’avère assez peu pratique à manier. En dessous, un second bouton pourra être utilisé pour basculer entre différents réglages sonores (Club, Movie, Speech ou sans effet). Des annonces vocales viendront annoncer l’effet sélectionné afin de facilement s’y retrouver.

Commandes du casque Bluetooth à réduction active de bruit Sennheiser

Dernier point, la présence d’un port Micro-USB permettant de recharger la batterie interne ainsi qu’un port 2.5 mm pour profiter du casque même lorsque son autonomie est à plat. Vous aurez probablement remarqué l’absence d’un bouton Power, tout simplement dû au fait que le casque s’allume automatiquement lorsque les oreillettes sont dépliées, et inversement rentre en veille une fois ces dernières à plat. Un choix intéressant, qui devrait éviter de se retrouver avec une batterie vide puisqu’ici impossible d’oublier d’éteindre son casque.

Le câble utilisé pour l’écoute filaire est plutôt classique, avec un connecteur 3.5 mm coudé et une télécommande permettant de gérer la lecture/pause ou la réception d’appels téléphoniques puisqu’elle intègre un microphone supplémentaire. Notez que le casque dispose évidemment de son propre microphone pour les appels lorsqu’il est utilisé en mode Bluetooth. Autre point à noter lors de l’utilisation filaire, il reste possible d’ajuster le volume d’écoute directement depuis l’oreillettes via les commandes tactiles présentées plus haut.

Télécommande casque Sennheiser PXC 550

Le Sennheiser PXC 550 est également accompagné de deux adaptateurs. Le premier est un connecteur 6.3 mm qui permettra de profiter du casque à la maison sur un ampli ou une chaine Hi-Fi, alors que le second sera utilisé pour relier le modèle aux connecteurs spécifiques présents dans les avions. De quoi adapter le casque à toutes les situations imaginables, sauf peut-être la pratique sportive où l’on recommandera naturellement des écouteurs spécifiques.

Côté confort, le casque dispose de coussinets à mémoire de forme reprenant naturellement une forme identique à celle des écouteurs. Le rembourrage est là-encore plutôt généreux et apporte à l’utilisation un excellent confort en association avec le poids limité de l’ensemble. Une fois sur les oreilles, on pourra profiter de sa musique pendant de longues heures sans la moindre fatigue. L’ensemble jouit également d’un excellent maintien et ne bouge pas même lors de rapides mouvements de la tête.

Zoom sur les oreillettes du Sennheiser PXC 550

Le seul bémol concernant le confort du casque se situe finalement lorsque celui-ci n’est pas positionné sur les oreilles. En effet, une fois autour du cou les oreillettes forment une sorte d’étau et le port n’est pas particulièrement agréable. Un souci qui n’en est pas vraiment un, puisqu’il n’est finalement pas nécessaire de retirer le casque de ses oreilles pour pouvoir entendre le monde extérieur et échanger autour de soi.

Terminons enfin avec un petit tour du côté de de l’étui de transport. Zippé et légèrement rembourré, il permet de protéger efficacement le Sennheiser PXC 550 mais aussi de transporter ses différents accessoires via une petite poche intérieure. Une fois dans un sac, la pochette est plus compacte que celle du modèle de chez Bose et facilite donc son transport.

Etui de protection pour casque audio Sennheiser

Mise en route et utilisation

Principalement pensé pour être utilisé via sa connexion Bluetooth, il est également bon de noter que le modèle de Sennheiser dispose d’une puce NFC permettant de faciliter son appairage. Avec les smartphones compatibles, il suffira en effet de rapprocher les deux appareils afin d’établir la connexion sans-fil.

Casque Bluetooth avec connexion multipoint

Pour les autres utilisateurs, et notamment les utilisateurs d’iPhone, il suffira de venir sélectionner le casque parmi la liste de périphériques disponibles dans les réglages Bluetooth. La casque se reconnecte ensuite de façon automatique lors des prochaines utilisations. Une fois en place, le casque propose une portée pouvant atteindre une bonne dizaine de mètres, et il est également possible de connecter le PXC 550 à plusieurs appareils simultanément puis de basculer automatiquement de l’un à l’autre. Pratique si l’on souhaite visionner un film sur sa tablette tout en gardant la possibilité de répondre à un appel téléphonique sans avoir son smartphone entre les mains.

Fonctionnalités supplémentaires

Outre les fonctionnalités déjà listées plus haut (connexion sans-fil, commandes tactiles…), le PXC 550 peut également être accompagné par une application mobile proposée par Sennheiser. Nommée Captune, elle est disponible gratuitement sur l’App Store pour les utilisateurs iOS et sur Google Play pour les utilisateurs Android.

L’application se présente sous la forme d’un lecteur sensiblement plus avancés que ceux proposés par défaut sur la plupart des smartphones. En pratique, on retrouve plusieurs similitudes avec l’application accompagnant le Parrot Zik 3, et les utilisateurs souhaitant un peu jouer avec les réglages sonores devraient apprécier.

Application Sennheiser CapTune

Depuis CapTune, on pourra créer des listes de lectures en combinant plusieurs sources différentes, par exemple des musiques directement stockées sur son téléphone et d’autres titres provenant d’une source de streaming, notamment grâce à un partenariat avec Tidal. On regrette cependant qu’il ne semble pas possible à l’heure actuelle d’importer ses titres depuis Spotify, Deezer ou Qobuz.

L’application permet ensuite de jongler entre de nombreux réglages d’égaliseurs, et l’on pourra au choix créer sa propre signature ou venir sélectionner l’une des configurations déjà proposée par la marque. Sur cette même fenêtre, on retrouve également les différents effets listés un peu plus haut (Club, Cinéma, Dialogue), mais il sera ici possible d’aller un peu plus loin en choisissant les spécificités de chacun de ces effets.

Enfin, on retrouve l’option SoundCheck qui permet d’ajuster pas à pas ses préférences musicales. L’application propose en effet un processus en 8 étapes où l’on choisira à chaque fois entre deux signatures sonores afin d’obtenir un rendu correspondant parfaitement à ses attentes. Assez fun et innovant à l’utilisation.

Réglages sonores casque Sennheiser

Dernier point concernant l’application mobile du Sennheiser PXC 550, la gestion de sa réduction active de bruit. Le casque propose en effet trois réglages pour ce mode, un premier où seule la réduction passive fonctionne, un second où la réduction active est au maximum et enfin un dernier mode où l’on pourra ajuster cette dernière de 0 à 100%. Intitulée NoiseGard, cette fonctionnalité permet donc de jouer avec l’efficacité du module en fonction des situations.

Casque Bluetooth avec Noise Cancelling

En pratique, la réduction active du bruit du PXC 550 fonctionne correctement, même si l’on reste toujours un cran en dessous du cador du marché, le Bose QC35. Dans sa position maximale, la fonctionnalité coupe une bonne partie des sons extérieurs mais n’isole pas non plus entièrement de son environnement. La sensation de bulle procurée par le modèle de Bose n’est pas au rendez-vous, mais on aura cependant le plaisir de pouvoir profiter pleinement de sa musique sans devoir monter le volume, et ce même dans des lieux bruyants.

Performances sonores

Place maintenant aux performances sonores de ce Sennheiser PXC 550, et comme d’habitude gardez à l’esprit que les lignes qui suivent se basent avant tout sur un ressenti après plusieurs jours d’utilisation plutôt que sur des mesures purement techniques.

Le casque étant avant tout pensé pour être utilisé via sa connexion Bluetooth, c’est dans ce mode que la plupart de nos écoutes ont été effectuées. Notez cependant qu’à l’écoute, les rendus sonores en mode filaire et sans-fil se montrent très proches, à la différence de nombreux modèles. Un premier bon point en soit.

Casque sans-fil avec RBA

Idem avec la réduction active du bruit, qui en pratique ne vient ni détériorer ni améliorer de façon drastique la qualité audio offerte par le casque. On ressent évidemment quelques légères différences sur certaines fréquences, mais rien qui ne pourrait vraiment atténuer le plaisir d’écoute procuré par le PXC 550.

Dans l’ensemble, le casque offre un rendu relativement chaleureux, avec une légère accentuation sur la première moitié du spectre, faisant la part belle aux basses et au mediums. Le rendu reste néanmoins homogène et s’adapte facilement à la plupart des genres musicaux. Pas vraiment une surprise quand on connait le pédigrée de la marque en matière de produits audio.

Meilleur casque bluetooth à réduction active de bruit

La qualité d’écoute est clairement au rendez-vous, et l’on prend un énorme plaisir à profiter de tous ses titres favoris sans être dérangé par le moindre câble. La réduction active du bruit, même si elle ne fait pas de miracle, renforce également cette sensation.

En jouant avec les effets directement accessibles depuis le casque, ou en allant un peu plus dans les détails via l’application présentée plus haut, les utilisateurs auront également tout le loisir de personnaliser leur écoute. L’effet Cinéma se montre d’ailleurs plutôt convaincant, améliorant clairement l’immersion sur certaines scènes. L’effet Dialogue de son côté pourra se montrer intéressant pour l’écoute de podcasts par exemple.

Performances Sennheiser PXC 550

Autonomie

Le casque est annoncé avec une autonomie pouvant atteindre les 30 heures. Pour comparaison, les Bose QC35 et Sony MDR-1000X sont annoncés à 20 heures, et le Plantronics BackBeat Pro 2 aux alentours des 24 heures.

En se penchant d’un peu plus près sur la question, on comprend que Sennheiser annonce en réalité une autonomie de 30 heures en mode filaire + réduction active de bruit. Pour ce qui concerne la connexion Bluetooth, le PXC 550 rejoint la concurrence avec une autonomie annoncée de 20 heures.

Autonomie casque bluetooth Sennheiser

En pratique, comptez effectivement une bonne vingtaine d’heures à volume modéré, en utilisation sans-fil et avec la réduction active à son maximum. Ce qui reste en soit très correct.

Conclusion

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce Sennheiser PXC 550. Proposant un design particulièrement confortable et un lot de fonctionnalités supérieurs à la plupart de ses concurrents, il se place comme l’un des modèles les plus complets du marché actuel.

En combinant réduction active de bruit, commandes tactiles, application mobile efficace et évidemment des très bonnes performances sonores, le PXC 550 s’en sort clairement avec les honneurs. Certes, l’ANC n’est peut-être pas aussi maitrisée que chez le Bose QC35, mais si vous cherchez à vous isoler en partie sans pour autant vous couper entièrement du monde extérieur, il demeure une excellente alternative.

Reste évidemment la question du prix, car avec un tarif de 399€ ce Sennheiser PXC 550 n’est clairement pas donné, à l’image de ses concurrents. Dans ce petit monde des casques Bluetooth à réduction active de bruit, seul le dernier modèle de chez Plantronics semble penser à votre portefeuille, avec un tarif de seulement 249€.

Voir plus d'avis

2 Commentaires

Des questions ou un avis ? C'est par ici !
  1. Matthieu

    Casque confortable à porter, léger qui isole correctement des sons exterieurs.
    Très pratique en voyage ! Le son manque un peu de peche, mais après un bon passage à l’equalizer, c’est déjà bien mieux ! Le pavé tactile de l’oreille droite est trop sensible pour moi, je le touche souvent sans le vouloir et change de chanson par surprise… Par contre le fait de mettre la musique en pause dès que l’on enlève le casque est pratique ! Et il s’éteint dès qu’on le plie.
    Dernier point, l’application mobile Captune n’est vraiment pas au point, et manque de souplesse… (sony fait bien mieux sur ce point).

  2. Fred

    Une grosse semaine maintenant que je m’éclate avec ce produit ! Il est tout simplement super…
    Léger, bien construit, bien fini, confortable et j’ai à mes côtés un casque PARROT et un MARSHALL en comparaison, eux-mêmes déjà bien positionnés sur marché des casques sans-fils.
    Alors soyons clair, il n’a pas pour vocation de révolutionner le marché, mais plutôt de venir s’affirmer sur le créneau de casque plutôt haut de gamme.
    Niveau son : c’est très bon ! Neutre de base, mais extrêmement juste. Equalisé c’est un régal ! L’application CapTune permet (en plus de remplacer les playeurs des mobiles) de régler parfaitement le son selon votre gout et votre oreille. En effet, l’app embarque un égaliseur nommé « SoudCheck » qui vous permet, via un algorithme analytique plutôt poussé, de scanné les fréquences d’un morceau. Cela vous propose en un rapide didacticiel de sélectionner, parmi différentes variantes de votre morceau, la restitution qui vous plait le plus, et ce plusieurs fois de suite pour vous construire une courbe sonore équalisée à votre oreille.
    Petite lacune de « SoundCheck » : ce n’est disponible que via CapTune et les profils audio ne sont pas exportables dans les profils natifs de l’iPhone ou de l’Android…. Du coup, le son parfaitement optimisé n’est écoutable que depuis l’application. Sinon, il vous faudra recommencer sans l’outil sur chacune des applications du téléphone (Qobuz, Spotify…)
    Autonomie au top ! Je m’endors avec des playlists longue comme le bras et me réveil le matin avec la lecture toujours en cours 
    Utilisé sur iPhone, PC avec Skype et ma MiBox pour les programme TV quand Madame et bébé dorment. Et bien, c’est vraiment le pied. Le casque étant d’une grande légèreté et l’arceau légèrement axé vers l’avant, on peut bien vautrer sa tête dans le fauteuil ou dans l’oreiller sans que le casque glisse !
    Amélioration potentielle : Ergonomie de l’app CapTune (qui je le rappelle n’est pas obligatoire si l’on n’est pas audiophile et que l’égalisation n’est pas votre tasse de thé). Ecoutant du Classique, du Muse, du Einaudi, du Saez… je fais partie de ceux qui utilise un profil audio par artiste ou typologie de l’album…

    Je recommande incontestablement ce casque.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.