BeoPlay A1

Une enceinte classe et puissante

Où l'acheter ?

Trouver les meilleurs prix

Points positifs

Fort d’un design soigné et bien pensé, la BeoPlay A1 se démarque du style généralement proposé par la concurrence. On apprécie son côté mature et sa bonne puissance sonore, avec des basses à la fois amples et profondes.

Points négatifs

Outre un prix élevé, on regrettera une autonomie très variable en fonction du volume d’écoute. Il n’est pas possible de passer d’une piste à l’autre depuis l’enceinte, et une housse de protection aurait été la bienvenue.

Points clés

  • Enceinte Bluetooth 4.2
  • Design compact et épuré
  • Commandes intégrées et microphone
  • Résistance éclaboussures et poussières
  • Application mobile

En quelques mots

Simple d’utilisation, la petite enceinte de chez B&O est un produit réussi mais imparfait. Si l’on apprécie sa bonne tenue sonore et sa construction, d’autres modèles proposant aujourd’hui des fonctionnalités plus complètes et une résistance accrue aux éléments extérieurs.

Notre note

7/10

Commander en ligne

Test BeoPlay A1

Difficile de se faire une place sur le marché des enceintes Bluetooth, mais la BeoPlay A1 pourrait bien trouver son public grâce à son design particulièrement élégant et ses performances sonores plus que correctes.

BeoPlay A1, une bonne enceinte Bluetooth pour environ 200€

Proposée aux alentours des 229€, le petit modèle de la famille Bang & Olufsen BeoPlay se positionne comme une enceinte sans-fil premium, visant des utilisateurs à la recherche d’un produit à la fois compact, puissant et mature. Certains pourront y voir une version classieuse de l’excellente JBL Clip 2, toujours présente dans notre sélection des meilleures enceintes Bluetooth.

Après une dizaine de jours aux côtés de cette A1, on fait le point sur son utilisation et ses performances.

Unboxing

La petite A1 est proposée dans une boite cartonnée plutôt sobre, à l’image de son design. On y découvre l’enceinte sous différents angles, ainsi que ses principales fonctionnalités sur sa façade arrière. Des descriptions qui au passage se montrent assez peu lisibles, avec le choix d’une police blanche sur un fond gris.

Unboxing de la BeoPlay A1

A l’intérieur, l’enceinte est accompagnée du strict minimum, à savoir un câble USB Type-C pour sa recharge ainsi qu’un petit livret d’utilisation. A l’instar du casque BeoPlay H4, toujours pas de housse de protection au programme. Pour un produit censé être transporté un peu partout, c’est toujours regrettable.

Design & Ergonomie

La gamme B&O BeoPlay mise souvent sur le design de ses produits pour se différencier de la concurrence, et cette enceinte A1 n’échappe pas à cette règle. Considérée par beaucoup comme l’une des plus belles enceintes Bluetooth du marché, il faut bien avouer que ce palet d’environ 13 cm fait clairement son petit effet lors de la première prise en mains.

Le constructeur danois s’est une fois de plus associé à une designer de renom (Cécilie Manz) pour concevoir son enceinte sans-fil, et le résultat se montre à nouveau convaincant. La BeoPlay A1 est une enceinte que l’on pourra fièrement laisser trainer sur une table basse, là où les modèles très colorés de chez JBL, Beats ou encore Sony pourront parfois faire un peu tâche.

Enceinte sans-fil de chez Bang & Olufsen

Si la version blanche présentée aujourd’hui se montre particulièrement sobre et épurée, les utilisateurs à la recherche d’un produit un peu plus original devraient néanmoins pouvoir trouver leur bonheur parmi les nombreux coloris proposés par BeoPlay. On en compte déjà une demi-douzaine, et le constructeur dévoile régulièrement de nouveaux modèles, sans jamais tomber le bling-bling.

Un peu plus dans les détails, l’enceinte se présente donc sous la forme d’un épais galet, pouvant dans l’idée rappeler ce que l’on avait découvert avec l’UE Roll. L’ensemble ne veut néanmoins plus large et plat, apportant à l’enceinte une bien meilleure stabilité une fois posée dans sa position naturelle (à plat).

L'enceinte sans-fil offre un son à 360°

C’est en effet dans cette position que l’enceinte sera capable d’offrir un son à 360°, permettant à chaque utilisateur de bénéficier d’une qualité sonore équivalente, peu importe sa position par rapport au haut-parleur. Evidemment, l’A1 ne se limite pas à ce positionnement et rien ne vous empêchera de la placer sur la tranche pour un son plus directionnel, ou encore de l’accrocher un peu partout grâce à sa jolie sangle en cuir.

Pensée pour être utilisée aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur, les choix de conception de l’A1 ne sont pas uniquement esthétiques. L’enceinte se veut robuste, avec une base recouverte d’un revêtement gommé, et une partie supérieure intégrant une large grille perforée en aluminium. A première vue, l’ensemble apparait solide et devrait pouvoir encaisser quelques mauvais traitements. Le constructeur annonce par ailleurs une résistance aux éclaboussures et à la poussière.

L'enceinte dispose d'un design solide mais n'est pas étanche

A la différence d’une JBL 4 ou d’une UE Wonderboom (vérifier le prix), on évitera néanmoins de la jeter au fond de sa piscine ou jongler avec, l’enceinte de BeoPlay n’étant pas forcément pensée pour les conditions les plus extrêmes.

Malgré son côté très lisse, l’enceinte de chez B&O intègre la plupart des commandes nécessaires à la bonne utilisation d’une enceinte sans-fil. Elles sont positionnées sur sa tranche, et si leur intégration ne rompt en rien le côté très épuré de l’enceinte, difficile d’en dire autant de leur utilisation.

Enceinte sans-fil B&O Play A1

Sans la moindre protubérance, on sera souvent contraint de prendre l’enceinte à pleine main pour venir vérifier la commande à activer. De plus, les boutons en eux-mêmes demandent une certaine pression à l’activation, ce qui n’arrange pas forcément les choses.

On pourra gérer la mise sous tension, ajuster le volume sonore, activer le mode d’appairage Bluetooth, répondre aux appels téléphonique ou encore activer la lecture/pause de sa musique. Cette dernière commande se montre d’ailleurs étrangement bien moins réactive que les autres. On notera au passage qu’il n’est pas possible de passer d’une piste à l’autre via ces commandes, et qu’il sera nécessaire de passer par son lecteur ou l’application mobile de Bang & Olufsen.

Zoom sur les boutons de l'enceinte Bluetooth BeoPlay A1

La connectique de la BeoPlay A1 est également positionnée en façade, et l’on retrouvera un port axillaire pour y connecter ses appareils filaires, ainsi qu’un port USB-C permettant à la fois de recharger l’enceinte mais également de la connecter à son PC afin de l’utiliser comme un haut-parleur externe.

Appairage Bluetooth et fonctionnalités supplémentaires

Malgré son tarif, la petite A1 ne dispose pas de puce NFC facilitant sa connexion sans-fil. Pour profiter du Bluetooth, il faudra donc passer par un appairage classique, en venant la sélectionner parmi la liste de périphériques disponibles depuis son smartphone ou sa tablette.

La connexion s’effectue en quelques secondes, mais on regrette qu’il ne soit pas possible d’y connecter plusieurs périphériques simultanément. En clair, impossible de passer de son smartphone à sa tablette en un clic, comme sur une Bose SoundLink Mini II par exemple.

L'enceinte est compatible avec le Bluetooth 4.2

Toujours concernant la connexion de l’A1, on notera qu’il possible de connecter deux modèles afin d’obtenir un son stéréo. Une bonne nouvelle, même si l’addition deviendra vite salée vu le tarif affiché.

Pour accompagner son enceinte, BeoPlay propose aussi une application mobile sur iOS et Android. Depuis cette dernière, il sera possible d’ajuster son rendu sonore en optant pour l’un des presets proposé par la marque. Une seconde option permet de son côté d’opter directement pour un son plus ou moins chaleureux ou brillant d’un simplement glissement de doigt. Tout ça se montre plutôt bien réalisé, et surtout très intuitif.

Application mobile BeoPlay

Autre petite particularité de l’application, la possibilité de passer d’une piste à l’autre même lorsque l’enceinte n’est pas directement connectée à son smartphone. Un exemple concret consiste à connecter l’A1 en Bluetooth à son laptop, puis de gérer sa liste de lecture depuis son téléphone.

Performances sonores

Place maintenant à l’écoute. Sur ce point, la BeoPlay A1 s’en sort clairement mieux que de nombreuses concurrentes, et ce malgré sa relative compacité. L’enceinte embarque un woofer de 9 cm, accompagné d’un tweeter de 20 cm. Le résultat se montre étonnement puissant, et permet de sonoriser aisément une pièce de taille moyenne afin d’animer une soirée entre amis.

Un peu plus dans les détails, les basses se démarquent rapidement du reste du spectre. A la fois profondes et maitrisées (en gardant un volume modéré), elles apportent une excellente assise à la majorité des titres sans pour autant venir faire de l’ombre aux parties vocales. L’écoute est clairement agréable, mais on notera néanmoins un son un peu plus brouillon lorsque l’on poussera l’enceinte sans ses retranchements. Pour autant, difficile de faire bien mieux avec un produit aussi compact.

L'enceinte A1 offre une bonne qualité audio pour sa taille

Les médiums sont également bien ouverts, et l’on pourra bénéficier de voix claires et intelligibles, là-encore en limitant légèrement le volume d’écoute. Du côté des aigus, l’A1 ne s’effondre pas et offre un beau lot de détails. L’écoute est plaisante, et BeoPlay réussi clairement son pari de ce côté-là.

Gardez également à l’esprit qu’il sera possible d’ajuster le rendu sonore de l’enceinte via l’application présentée un peu plus haut, mais également en fonction de son positionnement. On pourra par exemple placée l’enceinte sur sa tranche afin d’obtenir un son plus directionnel tout en diminuant l’impact des basses fréquences. Les effets proposés par l’application seront de leur côté à ajuster au cas par cas en fonction des préférences de chacun.

Malgré sa petite taille, l'enceinte bluetooth est très puissante

Dernier point, le microphone embarqué. La qualité se montre correct, même si comme souvent il ne faudra pas s’attendre à des miracles de ce côté-là.

Autonomie

Le constructeur annonce une autonomie de 24 heures pour son enceinte A1. Un chiffre qu’il faudra prendre avec de grosses pincettes, puisqu’il pourra largement varier en fonction du volume d’écoute. En poussant le volume, comptez plutôt entre 4 et 7 heures d’autonomie, et environ 18 heures avec un volume d’écoute plus modéré.

L'enceinte ne dispose pas d'une autonomie suffisante en sans-fil

Notez également que l’enceinte ajustera automatique son volume sonore une fois la barre des 20% d’autonomie passée. Une recharge complète s’effectue de son côté en environ 2h30.

Conclusion

Avec son look à la fois moderne et original, la BeoPlay A1 présente une construction premium que de nombreux utilisateurs devraient apprécier. Si elle ne se montrera pas aussi résistance qu’une JBL Clip 2 (vérifier le prix ici), les utilisateurs n’ayant pas forcément l’intention d’emporter leur enceinte dans des rapides devraient y trouver leur compte.

Les performances sonores sont au niveau du tarif affiché par l’A1, et pour environ 219€ on en aura clairement pour son argent de ce côté-là. Difficile d’en dire autant de l’autonomie, qui pourra fondre comme neige au soleil lorsque l’on poussera un peu trop le volume sonore. Dommage !

Commander en ligne

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *